Journée d’études de l’association parADOxes

 

 

Après la Fabrique

Retour sur une belle journée ! "La Fabrique, un savoir nouveau avec les adolescents" a réuni 127 participants, jeudi 7 décembre 2017 à la Maison de la Poésie, pour une journée vive et poétique. Nous avons partagé un très beau moment de travail avec la salle et nos invités ! Merci à chacun et chacune.

Nous travaillons déjà sur les Actes de la journée, qui seront disponibles sur demande, et vous retrouverez très vite sur le site des extraits des films et des interventions.

L'argument

Si nous avons choisi ce titre pour notre journée c’est parce qu’il nous décale des catégories toutes prêtes, des items ou des normes pré-établies pour aborder l’adolescence et ses inquiétudes. Comme le suggère la boîte dessinée sur l’affiche, la Fabrique est un mot assez large pour être ouvert et qu’en soit extrait ce que nous enseigne la rencontre des jeunes filles et des jeunes garçons que nous recevons à parADOxes.

De quoi est faite notre Fabrique ?
De nos trois vecteurs — consultations, ateliers d’écriture, analyses de pratique, tous orientés par la psychanalyse lacanienne – qui prennent résolument appui sur la langue et sur le corps. Des lieux et des liens qui se pensent, se transforment avec les adolescents, les consultants, les professionnels, pour se faire les partenaires sur-mesure de chaque situation.
De l’invention de chacun, chacune, avec ses propres outils.
De l’invitation à dire, à entendre, à extraire un savoir nouveau.

Avec les adolescents que nos partenaires nous adressent, se met parfois en mouvement une «autre scène»¹, où se dévoile quelque chose d’inattendu touchant à ce qu’on pourrait appeler «la fabrique d’un sujet».

 

Pour cette journée d'étude nous sommes heureux d’accueillir :

Noëlle de Smet, enseignante à Molenbeek (Bruxelles), auteure de Au front des classes et co-auteure de Enseigner pour émanciper, émanciper pour apprendre, membre de «Changement pour l’Egalité», mouvement socio-pédagogique.

Véronique Mariage, co-fondatrice du Courtil, institution thérapeutique et médico-éducative (IMP) qui accueille des enfants et des jeunes dont les difficultés se situent au croisement du psychique et du social, à Leers-Nord (Belgique). www.courtil.be

¹L’autre scène, Der anderer Schauplatz, expression choisie par Freud pour désigner l’inconscient.

"Et au pire, on se mariera", par Bernadette Colombel

Le film de la québécoise Léa Pool, nominé au Festival d’Angoulême en 2017, témoigne de comment la pulsion met à mal Aïcha, une jeune adolescente de 15 ans; en effet, la jeune fille n’a rien « fabriqué », n’a pas construit ou inventé quelque chose qui lui aurait permis de mettre un écart entre la jouissance envahissante et la réalité du social. Lire plus...

Comment se fabriquer un escabeau, par Alexandra Fehlauer

L’artiste de 63 ans, Erwin Wurm, compte parmi les sculpteurs contemporains les plus importants d’Autriche.
Il a commencé à se faire connaître à partir de 1989 avec ses dust pieces, où il expose des pullovers fixés aux murs et de la poussière dans des vitrines vides, des allégories à l’absence et au corps. C’est après la mort de ses parents que son œuvre a pris une tournure nouvelle. Lire plus...

La fabrique, avec Cour d'Honneur de Jérôme Bel, par Daphné Leimann

Cet automne 2017, le chorégraphe Jérome Bel est l’invité du festival d’automne à Paris qui présentera 8 de ses pièces et une projection. En préambule à ce festival, le 19 juillet dernier le festival Paris l’été inaugurait une nouvelle proposition intitulée d’une Cour à l’autre, le festival d’Avignon à Paris, nous donnant à voir dans la cour du Louvre, une captation filmée de la pièce Cour d’honneur créée par Jérôme Bel en 2013 à Avignon. Lire plus...

Des corps qui fabriquent..., par Mathieu Bonnet

The O/A, série américaine récente (diffusée sur NETFLIX début 2017), brasse pèle mêle des thématiques new-âge (vie après la mort, résurrection) avec des enjeux contemporains (déclin de l’autorité parentale, conduites à risques des adolescents et montée de la violence). Lire plus...

Transposer la colère, avec Cécile, par Elisabeth Marion

Elisabeth Marion propose un rendez-vous chaque mois où rencontrer des professionnels qui parlent des effets de leur psychanalyse dans leur vie professionnelle. Des interview très enseignantes, à ne pas manquer, où l’enthousiasme est au rendez-vous! Ainsi, dans cet épisode, Cécile, professeure des écoles en REP…

Retrouvez toutes les vidéos de la chaine ici