Voir

Interview de Mariana Alba de Luna"Les ricochets du passé dans la scène professionnelle", elle  nous parle de ce  qui a guidé son parcours. 
 
« La psychanalyse nous amène à nous détacher de ce point de l'histoire personnelle qui est là, brûlante, pour qu'elle se joue autrement sur une autre scène en écho avec cela. » 
« Professionnellement, j'étais toujours intéressée de savoir comment dans un groupe on peut accueillir quelqu'un de différent. » 
 
Elle a co-fondé avec Mireille Battut "La main à l'oreille" - Association de parents et d'amis de personnes autistes

 

Adoucir l'effroi. Elisabeth Marion nous propose un nouveau rendez-vous sur sa chaine "Les effets de la psychanalyse dans la vie professionnelle" ! Dans cet épisode, Anaëlle, éducatrice spécialisé en SESSAD nous dit l'importance d' "un accompagnement au plus près de l'enfant, où on essaie de respecter ses centres d’intérêt et d'aller à son rythme à lui"

(Plus d'infos sur la chaine: https://www.youtube.com/channel/UCALM7EeMkfn2TTM1vskm7bQ)

Nos propres solutions. Elisabeth Marion nous propose un nouveau rendez-vous sur sa chaine "Les effets de la psychanalyse dans la vie professionnelle" ! Dans cet épisode, Bernard, éducateur spécialisé, raconte...

(Plus d'infos sur la chaine: https://www.youtube.com/channel/UCALM7EeMkfn2TTM1vskm7bQ)

 

 

"Souffrance à l'adolescence : à quoi être attentif ?", entretien avec Philippe Lacadée, psychiatre et psychanalyste. 

Pourquoi la langue inventée à l’adolescence , les signes sur le corps, le choix d’un  look sont à accueillir comme une réponse vitale à ce qui ne peut se dire, une manière d’appeler la parole pour qu’elle dise plus. Philippe Lacadée tente d’éclaircir ce point et nous indique deux ouvrages indispensables  : le dictionnaire du look et le lexique des cités. 

(chaine youtube : yapaka.be)

S'adresser à eux nominativement. Interview de Vincent Casanova, par Lacan TV. 

Vincent Casanova nous fait part de son expérience au Microlycée 93, structure dont le but est de permettre à des jeunes qui ont quitté l’école de « raccrocher », de retourner au lycée, avec le projet d’obtenir le baccalauréat.

Comment leur redonner un cadre tout en s’adaptant à la singularité de leurs difficultés, à commencer par leur absentéisme ? Comment leur redonner envie de s’accrocher, de revenir, d’entrer dans une régularité alors qu’ils ont rompu avec le système éducatif, souvent douloureusement, pendant des années ? Comment ranimer leur désir fragile quand celui-ci flanche ? Bousculant le système classique, les enseignants ont cherché à construire un nouveau projet pédagogique, assez souple pour que les élèves ne s’en sentent pas prisonniers. De l’accueil à la façon de s’adresser à ces élèves, de les rappeler et leur montrer qu’ils comptent, il s’agit de veiller constamment à entretenir la flamme, celle de départ qu’eux mêmes ont ranimée en décidant de revenir vers l’Ecole.

(https://www.lacan-tv.fr/)

 

 

"On ne sait jamais ce qu'on apprend aux élèves", interview de Philippe Mangeot par Lacan TV. 

Professeur de littérature en classes préparatoires au lycée Lakanal, Philippe Mangeot nous dit combien reste mystérieux ce qui se transmet aux élèves, ce qui persiste d’un enseignement, l’inattendu de ce à quoi s’est noué un désir singulier, fut-ce dans le malentendu, et qui peut être restitué des années plus tard. Si de sa place, l’enseignant suscite le transfert, Philippe Mangeot met en garde contre le devenir gourou de certains qui n’hésitent pas se faire à l’occasion chantres du désir, et préfère veiller à ce que les conditions de l’apprentissage permettent à chacun de rencontrer le sien, à son pas.

(https://www.lacan-tv.fr/)

Transposer la colère. Elisabeth Marion propose un rendez-vous chaque mois où rencontrer des professionnels qui parlent des effets de leur psychanalyse dans leur vie professionnelle. Des interview très enseignantes, à ne pas manquer, où l’enthousiasme est au rendez-vous! 

Ainsi, dans cet épisode, Cécile, professeure des écoles en REP…

 

(Plus d'infos sur la chaine : https://www.youtube.com/watch?v=4AfaKpy5BnQ&feature=youtu.be)

 

Comment les ados utilisent (vraiment) Snapchat?de Fanny Lesbros, L'OBS (2017). "8 millions d'adolescents français sont accros à Snapchat. Mais qu'y font-ils toute la journée ? "L'Obs" a interrogé 8 ados sur leurs pratiques d'un réseau social encore largement méconnu des plus de 25 ans."

Swagger, d'Olivier Babinet (2016). "Teen-movie documentaire Swagger nous transporte dans la tête de onze enfants et adolescents aux personnalités surprenantes, qui grandissent au coeur des cités les plus défavorisées de France. Le film nous montre le monde à travers leurs regards singuliers et inattendus, leurs réflexions drôles et percutantes." (www.swagger-le-film.com/synopsis/)

La cour de Babel, de Julie Bertuccelli (2013).

Un film suivant le parcours d’une classe d’adolescents non francophones. Un travail remarquable qui nous démontre en quoi c’est d’une hospitalité langagière qu’il s'agit, d’un abri vivant dans la langue. Le mot Hôte et son double sens nous le signal tel un reste de son devenir étymologique, passant d’hostile à hospitalité. Dans cette classe l’enseignante accueille ce choc des langues et des religions : Grande Bretagne, Egypte, Ukraine, Chine, Mali….  un souci constant circule faire de ce véritable Babel une source d’étonnement pour ses élèves, un prétexte à converser, argumenter. A voir absolument. 

A voir ici.